Marché du carbone : l’Ontario se joint au Québec et à la Californie

13 Apr 2015

Montréal, 13 avril 2015 – La province de l’Ontario annonçait ce matin son intention de mettre en place un système de plafonnement et d’échange de droits d’émission de gaz à effet de serre. Ce faisant, l’Ontario se joindra au marché du carbone de la Western Climate Initiative (WCI), auquel le Québec participe depuis le 1er janvier 2013.

La présidente du Conseil patronal de l’environnement du Québec (CPEQ), Mme Hélène Lauzon, se réjouit de cette nouvelle et mentionne : « Nous avons toujours pris position en faveur de la participation du plus grand nombre d’États et de provinces à ce marché du carbone, car cela profitera aux entreprises québécoises. » Il importe de rappeler que depuis le 1er janvier 2014, seuls l’État américain de la Californie et la province de Québec participent à ce marché du carbone. L’arrivée de l’Ontario constitue donc une excellente nouvelle pour le Québec et pour ses entreprises, qui tireront mieux leur épingle du jeu dans un marché auquel participent un grand nombre de joueurs.

Le CPEQ profite de cette nouvelle pour rappeler qu’il a lancé, en 2014, la Plateforme d’échange des marchés environnementaux. Cette plateforme permet à toutes les entreprises et à tous les participants du marché du carbone de la WCI d’annoncer les droits d’émission qu’ils désirent vendre ou acheter. 

Créé en 1992 par des représentants des grands secteurs industriels et d’affaires du Québec, le Conseil patronal de l’environnement du Québec (CPEQ) a pour mission de représenter les intérêts de ses membres en matière d’environnement et de développement durable. Le CPEQ regroupe plus de 200 entreprises et 20 associations parmi les plus importantes au Québec qui génèrent plus de 280 000 emplois directs et affichent des revenus combinés de plus de 45 milliards.

 

Pour plus d’information : Hélène Lauzon, Présidente du CPEQ

Téléphone : 514-393-1122

 

30