Le CPEQ se prononce sur la future Politique québécoise de mobilité durable

23 nov 2017

Montréal, 23 novembre 2017 – En marge de la journée d’échange qui se déroulera aujourd’hui, à Québec, et qui réunira de nombreuses parties prenantes, le Conseil Patronal de l’Environnement du Québec (CPEQ) tient à faire entendre sa voix au sujet de la future Politique québécoise de mobilité durable (PQMD).

Sachant que le secteur du transport constitue le principal émetteur de GES au Québec et qu’il a augmenté ses émissions de GES de plus de 20% depuis 1990, tandis que le secteur industriel les réduisait d’autant durant la même période, le CPEQ juge impératif que la future PQMD soit très ambitieuse dans ses objectifs et encore davantage dans les ressources qu’elle déploiera pour les atteindre.

À cet égard, la présidente du CPEQ, Mme Hélène Lauzon déclare : « Depuis 1990, les politiques publiques de lutte aux changements climatiques les plus costaudes visent systématiquement le secteur industriel. Bons joueurs, les industriels québécois ont su être à la hauteur et réduire leurs émissions de GES de façon très importante. Les données gouvernementales tendent d’ailleurs à démontrer qu’il s’agit du seul secteur économique ayant atteint la cible de 20% de réduction. Nous souhaitons que la future PQMD rectifie le tir et qu’elle vise à faire changer les comportements de l’ensemble des acteurs de la société, avec toute la vision et la cohérence qu’une telle politique commande. »

Mme Lauzon rajoute : « Notre principale crainte demeure que la PQMD manque d’ambition, dans ses objectifs comme dans ses moyens, ce qui aurait pour effets indirects de faire porter au secteur industriel tout le fardeau des efforts québécois de réduction des émissions de GES, pour la période post-2020, ainsi que de ne pas atteindre la cible de 2030, laquelle se chiffre à 37,5% sous le niveau de 1990. »

Le CPEQ demeure néanmoins optimiste quant aux orientations de cette politique phare, celle-ci étant attendue depuis plusieurs années. Le CPEQ souhaite également offrir sa collaboration au gouvernement du Québec pour mette en œuvre les mesures qui toucheront le secteur du transport lourd et le sous-secteur du camionnage, notamment. 

 

Créé en 1992 par des représentants des grands secteurs industriels et d’affaires du Québec, le Conseil Patronal de l’Environnement du Québec (CPEQ) constitue l’organisation parapluie qui représente le secteur d’affaires du Québec pour les questions reliées à l’environnement et au développement durable en coordonnant les objectifs de ses membres. Le CPEQ regroupe plus de 250 entreprises et 37 associations parmi les plus importantes au Québec qui génèrent plus de 300 000 emplois directs et affichent des revenus combinés de plus de 45 milliards.

 

Pour plus d’information : Hélène Lauzon, Présidente du CPEQ

Téléphone : 514-393-1122

 

30