Marché du carbone : le CPEQ accueille favorablement les mesures annoncées par le ministre Leitão dans la mise à jour économique et financière de l’automne 2014

3 déc 2014

Le Conseil patronal de l’environnement du Québec (CPEQ) accueille favorablement les mesures visant le Système de plafonnement et d’échange de droits d’émission de gaz à effet de serre (SPEDE), communément appelé « marché du carbone », dans la mise à jour économique et financière présentée hier par le ministre des Finances du Québec, M. Carlos Leitão.

Les revenus générés par le SPEDE, lesquels sont versés au Fonds vert, permettront de financer directement plusieurs mesures prévues au Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques (PACC 2020). Ainsi, 145 millions de dollars serviront à bonifier le soutien financier à toutes les entreprises à qui les distributeurs de carburant transféreront le coût de leur assujettissement au SPEDE, pour l’utilisation de technologies et de procédés plus efficaces au niveau énergétique. La modernisation et la conversion des équipements et procédés permettront de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

De cette façon, avec la réduction de la cotisation au Fonds des services de santé (FSS) et la bonification de la déduction additionnelle pour les coûts de transport, également annoncées hier, les entreprises québécoises bénéficieront d’une marge de manœuvre supplémentaire pour investir dans ces technologies, ce qui devrait leur permettre d’absorber un peu mieux le coût que le marché du carbone représente pour elles.

Par ailleurs, 198,3 millions de dollars seront investis pour développer l’électrification des transports et les technologies vertes, dont 50 millions serviront à financer l’acquisition, l’implantation et la commercialisation d’équipements et de technologies permettant aux entreprises de réduire leurs émissions de GES.

Enfin, une enveloppe de 6,7 millions servira à sensibiliser la société et renforcer les partenariats dans la lutte contre les changements climatiques, afin de mobiliser les différents acteurs de la société québécoise autour de cet enjeu. 

Créé en 1992 par des représentants des grands secteurs industriels et d’affaires du Québec, le Conseil patronal de l’environnement du Québec (CPEQ) a pour mission de représenter les intérêts de ses membres en matière d’environnement et de développement durable. Le CPEQ regroupe plus de 200 entreprises et 20 associations parmi les plus importantes au Québec qui génèrent plus de 280 000 emplois directs et affichent des revenus combinés de plus de 45 milliards.

 

Pour plus d’information : Hélène Lauzon, Présidente du CPEQ

Téléphone : 514-393-1122

 

30